Echange autour de la Lettre Circulaire du Premier Ministre sur les mesures d’accompagnement du secteur privé dans la phase 2 du plan de riposte à la covid 19

Une importante réunion de travail s’est tenue le jeudi 13 aout 2020 dans les locaux de la DNI autour de l’interprétation de la Lettre Circulaire du Premier Ministre relative aux mesures d’accompagnement du secteur privé dans sa phase 2 du plan de riposte à la Covid19. C’était en présence du Directeur National des Impôts, de son Adjoint, de l’Inspection Générale des Services Fiscaux et des responsables des services déconcentrés des 5 communes de la ville de Conakry.

Après un exposé succinct des deux phases du plan de riposte à la covid19, le Directeur National des Impôts Aboubacar Makissa CAMARA a passé la parole à son Adjoint pour diriger la session des échanges. Lanciné KAKORO a mis l’accent sur le contenu de la Lettre Circulaire de la phase 2 du plan de riposte. Il y a apporté des éclaircissements sur les mesures d’accompagnement mentionnées.

Le DNA a tenu à mettre un accent particulier sur certains paragraphes à l’effet de donner l’esprit de la Lettre Circulaire dans son ensemble.

Prenant la parole, l’Inspectrice Générale des Services Fiscaux (IGSF) Ramatoulaye BALDE a demandé aux responsables des services déconcentrés de s’exprimer sur le sujet du jour afin que leurs difficultés soient comprises.

Pour le chef de section de la commune de Kaloum, le recensement …n’a pas encore démarré à date et les ordres de mission n’ont pas été mis à disposition. Mohamed FOFANA a également suggéré de sensibiliser le GOHA pour une meilleure compréhension de la Lettre Circulaire par les contribuables concernés. Il a aussi rappelé de la nécessité d’un communiqué pour la relance des activités fiscales. Pour finir, Lanciné KAKORO a remercié l’ensemble des participants pour la pertinence de leurs interventions et a suggéré de mettre en place des missions de l’IGSF pour rencontrer les maires afin de partager avec eux ces informations importantes. Il a été convenu d’adresser une lettre à toutes les autorités et de proposer un communiqué pour la relance effective des activités fiscales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *