Impacts maladie à coronavirus : la DNI reçoit le réseau des hôteliers

La Direction Nationale des Impôts (DNI) a reçu dans ses locaux ce jeudi 19 mars 2020 le réseau des hôteliers de Guinée. L’objectif était de discuter de l’impact de la maladie à coronavirus et trouver des pistes de solutions devant permettre d’assouplir pour les établissements hôteliers le paiement des impôts.

Le porte-parole du réseau des hôteliers de Guinée Ibrahima Kobélé KEITA a présenté la difficile situation de la baisse du taux de fréquentation des établissements hôteliers de notre pays.

Ibrahima Kobélé KEITA a souligné que depuis la propagation de cette pandémie à travers le monde, le taux d’occupation des hôtels a drastiquement baissé.

Il a tenu à préciser que depuis l’apparition de la pandémie jusqu’à nos jours, le taux d’occupation de l’hôtel Noom a chuté de 35 à 15%.

Il a sollicité auprès de l’administration fiscale, des paiements trimestriels différés des impôts et taxes afin de préserver les emplois et assurer le fonctionnement de leurs entreprises.

En réponse, le Directeur National Adjoint des Impôts Lanciné KAKORO a tout d’abord salué la démarche avant de donner un quitus à la requête des structures hôtelières.

Le DNA a indiqué qu’il n’a pas autorité à exempter les hôteliers du paiement des dus fiscaux. Cependant, dans l’accompagnement de l’État pour la mise en œuvre de sa politique, l’administration fiscale peut accorder un échéancier de paiement plus souple. Cela, à l’effet de leur permettre de poursuivre leur activité économique et préserver les emplois.

Lanciné KAKORO a pour finir, invité les établissements hôteliers à adresser un courrier à l’administration fiscale afin de formaliser leur requête.

La rencontre a pris fin sur une note d’espoir de voir éradiquer cette pandémie pour que reprenne vie le monde mais également de donner une bouffée d’oxygène à l’activité économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *